LE CIVISME ET LA CONDUITE DE VÉHICULE. LE PERMIS DE CONDUIRE

EL CIVISME I LA CONDUCCIÓ DE VEHICLES. EL PERMÍS DE CONDUIR

La rue est aussi un espace de circulation des véhicules et cette activité doit respecter, non seulement les autres véhicules mais aussi les piétons.  

Le respect des autres conducteurs et des piétons passent par notre responsabilisation de l'accomplissement des normes de circulation et de sécurité et, pour cela, nous devons les connaître. 

Afin de garantir l'aptitude des conducteurs à manier des véhicules à moteur et des cyclomoteurs (ciclomotors), il faut obtenir avant de les utiliser l'autorisation administrative correspondante, appelée permis de conduire (permís de conduir). Le conducteur doit toujours porter ce document sur lui et il doit être valide et en vigueur. Pour obtenir le permis de conduire espagnol, il faut satisfaire les conditions suivantes:

  • Avoir plus de 18 ans (ou 16 ans, pour la licence de cyclomoteur). Pour certains permis professionnels (camions, autocars,…etc.), il faut avoir plus de 21 ans.

  •  Être muni de la carte d'identité (DNI), carte d'identité d'étranger (NIE), ou du passeport.

  • Etre résident habituel en Espagne. Les étudiants devront prouver qu'ils sont résidents depuis une période minimum continue de six mois sur le territoire espagnol et avoir l'âge requis.

  • Ne pas être privé, par résolution judiciaire du droit de conduire des véhicules à moteur et cyclomoteurs, ni être soumis à une suspension ou intervention du permis possédé.

  • Le demandeur devra réunir les aptitudes psychophysiques requises, selon le type de permis sollicité. Pour cela, il devra présenter un rapport d'aptitudes psychophysiques (informe d'aptitud psicofísica) expédié par un Centre autorisé de visite médicale pour les conducteurs (centre de reconeixement de conductors autoritzat) de la province où il sollicite la démarche, ainsi qu'une photo actuelle. 

  • Être déclaré apte par la Préfecture Provinciale ou Locale de la Circulation (Prefectura Provincial o Local de Trànsit), déterminé par un examen théorique et pratique, selon le type de permis sollicité. L'examen du permis de conduire comprend des épreuves théoriques et pratiques où il faut démontrer ses connaissances du code de la route et des normes de circulation et de sécurité ainsi que quelques connaissances mécaniques.

Il est recommandé de s'inscrire dans une auto-école (autoescola), où on nous aidera et renseignera sur les démarches à faire pour obtenir le permis de conduire espagnol et nous préparer à passer l'examen. On y trouvera aussi tous les renseignements concernant les différents types de permis.

La Direction Générale de la Circulation met à notre disposition, au travers de son web, des questionnaires, type tests (cyclomoteur, motocyclettes, permis de conduire) destinés à nous aider à connaître les règles du code de la route et à nous préparer à passer l‘épreuve théorique du permis de conduire.
www.dgt.es/aula/cuestionarios/cuestionarios.htm


Si on a le permis de conduire de son pays d'origine…
(Si tenim el permís de conduir del nostre país d'origen…)

En ce qui concerne le transport personnel et l'usage du véhicule particulier, les permis de conduire de l'Espace Économique de l'Union Européenne (c'est à dire: Union Européenne, Norvège, Islande et Liechtenstein) sont reconnus dans tous les cas où l'âge requis pour la conduite corresponde à l'âge exigé par le permis de conduire espagnol correspondant.

De même, l'État espagnol a signé des accords bilatéraux pour homologuer ses permis de conduire avec ceux certains pays : Andorre, Suisse, Corée du Sud, Japon, Bulgarie, Argentine, Colombie, Équateur, Pérou, Uruguay, Maroc, Algérie, Chili, Roumanie, Venezuela et Croatie.

Les ressortissants de ces pays disposent de 6 mois, à partir du moment de la formalisation de leur permis de résidence (autorització de residència), pour aller à la Préfecture provinciale de la Circulation et s'inscrire au Registre des Conducteurs et faire valider leur permis de conduire. 

Pour l'homologation des permis professionnels expédiés en Bulgarie, Argentine, Colombie, Équateur, Pérou, Uruguay, Maroc, Chili, Roumanie, Venezuela et Croatie, il faudra réaliser des épreuves additionnelles qui dépendront du pays d'origine. 

Pour l'homologation des permis expédiés au Maroc, Algérie, Chili, Roumanie, Venezuela et Croatie, il faut consulter l'information spécifique concernant ces pays.

Pour l'homologation du permis de conduire, il faut demander un rendez-vous, par téléphone au numéro 060.

Pour savoir la liste et les démarches, consulter le site web:
http://www.dgt.es/tramites/canjes/citaprevia.htm 


Le permis de conduire à points
(El carnet de conduir per punts)

Le permis de conduire à points est une nouvelle normative implantée par la Direction Générale de la Circulation. C'est un système qui prétend récompenser les bons conducteurs et punir ceux qui ne respectent pas les normatives. Il se base sur un système de points qui, selon l'infraction, sont soustraits, jusqu'à entraîner le retrait du permis, au cas échéant.

Brièvement, tous les conducteurs ont 12 points, sauf les nouveaux conducteurs (moins de 3 ans d'expérience), qui en ont 8. Par exemple, pour des infractions graves (conduire sous les effets de l'alcool ou de drogues, conduite téméraire,…etc.), on peut perdre jusqu'à 6 points. Il existe 4 catégories d'infractions qui décomptent 6, 4, 3 ou 2 points, plus une amende économique. Si on perd tous les points, la première fois, on nous retirera le permis pendant 6 mois, et pendant 12 mois, les fois suivantes. Pour récupérer les points, il faut suivre des cours de sensibilisation et de rééducation routière.


Environnement et conduite
(Medi ambient i conducció)

Les véhicules à moteur sont le facteur le plus polluant de l'environnement. Grâce à une conduite économique et responsable, on peut minimiser l'impact écologique. Certaines mesures que nous pouvons adopter sont les suivantes:

Une conduite économique est celle qui ne dépasse pas les 80km/h, car à partir de cette vitesse la consommation augmente jusqu'à doubler. La conduite économique n'affecte pas seulement la consommation du carburant mais aussi les pièces du véhicule, qui doivent être changées plus souvent: freins, pneumatiques, huile de moteur,…etc. Non seulement, on économisera mais on y gagnera aussi en sécurité.
 
Si on doit rester arrêter un moment, il vaut mieux éteindre le moteur. On évitera ainsi les émanations de gaz dans l'atmosphère.

On peut aussi diminuer la consommation de carburant si on ne se sert pas de la galerie et si on roule fenêtres fermées.


Les bicyclettes
(Les bicicletes)

De plus en plus de citoyens utilisent la bicyclette, ou vélo, comme moyen de transport urbain. Outre d'être un moyen de transport écologique, il permet de gagner du temps dans les déplacements. De nombreuses municipalités disposent de voies cyclables pour faciliter la circulation de ces véhicules et améliorer la cohabitation avec les autres véhicules et les piétons.

Afin de garantir la sécurité, les municipalités ont établi des ordonnances qui régissent l'utilisation des vélos sur la voie publique. Certains de ces aspects, les plus importants, sont: respect des pistes cyclables de la part des conducteurs, normes de circulation des vélos sur les trottoirs, préférence aux piétons, stationnements spécifiques pour bicyclettes,…etc.


Civisme et sécurité routière
(Civisme i seguretat viària)

Dans le but de réduire au maximum les situations de risque et les graves conséquences des accidents de circulation, certains aspects de la sécurité routière sont sous notre responsabilité à tous: 

Il est interdit d'utiliser les téléphones portables pendant la conduite, ainsi que de porter des auriculaires ou instruments similaires.

Ne pas conduire sous les effets de l'alcool ou des drogues.

Ne pas commettre d'excès de vitesse ni conduire de façon téméraire.

Les écrans aussi sont interdits (images, accès à Internet, moniteurs TV, vidéo ou similaires), seuls les dispositifs GPS sont autorisés. 

La radio et le portable doivent être éteints quand on met de l'essence.

La vitesse maximum est limitée à 120 km/h sur les autoroutes et les voies rapides pour les voitures de tourisme et les motos.
 
Réduire la vitesse quand on s'approche d'un vélo et, si nécessaire, s'arrêter.

Les conducteurs doivent s'arrêter au signal de STOP ou “Cédez le passage”, même si le signal n'est qu'horizontal (peint sur la chaussée).

Tous les occupants de la voiture (devant et derrière) sont obligés de boucler leur ceinture de sécurité.

Les enfants, jusqu'à 12 ans et mesurant moins d'1,50 m de hauteur, doivent utiliser un système d'attache homologué (fauteuil infantile) en fonction de leur poids et de leur taille.

Le port du gilet réfléchissant de haute visibilité homologué est obligatoire quand le conducteur sort de son véhicule et occupe la chaussée ou le bas-côté.

Il est absolument interdit aux piétons d'emprunter les voies rapides et les autoroutes.

Éviter les accidents est l'affaire de tous, car de nombreux accidents pourraient l'être en respectant les normes de sécurité.